logo
 
?

партнерка гранд казино

Только для редакционного использования: это изображение может быть использовано только в редакционных целях.

Использование данного изображения в рекламных, коммерческих или любых других целях запрещено без получения дополнительных разрешений у правообладателей.

123не предоставляет услуги по оформлению данных разрешений.

Des commentaires par dizaines, et un article partagé plusieurs centaines de fois sur internet : vous avez été très nombreux à lire l’article publié ce jeudi sur sous le titre « XV de France : les derniers jours de Guy Novès » auquel, pour la majorité d’entre eux, nos internautes ont rendu hommage et apporté leur soutien.

Pour plusieurs de nos lecteurs, si le XV de France a échoué lors de sa tournée en Afrique du sud puis à l’occasion des test-matchs de novembre, c’est parce que « le rugby français se meurt ». « L'échec en Equipe de France de Mr Novès était largement prévisible dès le début de son entreprise. Certains évoquaient alors un creux très profond de vague dans le rugby hexagonal : décrue du nombre des jeunes pratiquants et recrutement excessif de joueurs étrangers ("légion étrangère") pour faire tourner le Top XIV, la Pro D2, les Fédérales, etc...

Les options prises par les instances internationales pour "dynamiter" et non dynamiser le jeu, ne sont pas faites pour arranger les choses, ajoutez-y la bagatelle de 4 ou 5 commotions, fractures, foulures, luxations etc, par match sans parler des poches d'hémoglobine qui se perdent sur la pelouse et seraient plus utiles à l'EFS, et vous obtenez les raisons de la désaffection ».

« Il fallait être fou pour prendre la tête de l’Equipe de France », estime « Safari ».

« Faut être fou pour prendre la tête de l'Equipe de France!

Le beau rugby venait du terroir, on regarde les Néo-Zélandais, ils sont tous du terroir, ils ont une identité, et nous on l'a perdue, on devient la risée en Europe et on se demande même si l’Italie ne va pas nous battre au prochain tournoi car on a pas encore touché le fond, le fond sera le prochain tournoi antichambre de la prochaine Coupe du monde ! « Le niveau de l’Equipe de France dégringole depuis des années », constate « Saint Sulpicien ».

« Le niveau de l'équipe de France dégringole depuis des années, et Guy Novès en fait les frais.

Vous pourrez mettre qui vous voulez, tant qu'on aura pas un Top 14 avec minimum 17 ou 18 joueurs français par feuille de match le problème restera le même, tout ça couplé avec la multitude de match de chaque joueur par saison ».

« Brunel aura les mêmes problèmes », avertit « Patsi ».